Passer au contenu

Traitement de substitution aux opiacés

À noter : les documents et ressources marqués d’un astérisque (*) sont uniquement offerts en anglais pour le moment

Le Centre de santé de la rue (CSR) propose un traitement de substitution aux opiacés (TSO) à base de méthadone et de buprénorphine-naloxone (suboxone). Associée à des conseils et à d’autres soins médicaux, la TSO améliore considérablement l’état de santé, la stabilité fonctionnelle et la qualité de vie.

Nous offrons désormais un accès le jour même à un soutien en matière de toxicomanie grâce à notre programme Rapid Access Addiction Medicine (RAAM).

Les services du programme RAAM offrent un accès rapide à des prestataires spécialement formés et à un traitement fondé sur des données probantes pour les personnes souffrant de troubles liés à la consommation de substances. La clinique RAAM reçoit des patients sans recommandation ni rendez-vous, et en fait, la majorité des nouveaux clients RAAM se présentent d’eux-mêmes. Les clients peuvent être vus sans rendez-vous. Le modèle de consultation sans rendez-vous et d’auto-référencement donne aux patients la possibilité de se présenter quand ils sont prêts et capables de le faire, sans la pression de devoir prendre et conserver un rendez-vous.

Les services RAAM sont fournis par une équipe multidisciplinaire comprenant des médecins, des infirmières praticiennes, des infirmières, des gestionnaires de cas, des conseillers, des agents de réduction des risques et des pairs. Nous fournissons une assistance médicale, des conseils, une éducation à la réduction des risques et des fournitures, une éducation/prévention des surdoses, des trousses de naloxone et des liens vers les services communautaires.

Les fonctions principales de la clinique CSR-RAAM sont les suivantes :

  • Diagnostiquer les troubles liés à la consommation de substances et les troubles mentaux concomitants.
  • Initier une pharmacothérapie lorsqu’elle est indiquée pour un trouble de la consommation d’opioïdes ou d’alcool.
  • Fournir des interventions et des conseils en matière de réduction des risques (y compris les fournitures, la prévention des surdoses et l’éducation sur la façon de réagir à une surdose).
  • Trousses de naloxone à emporter chez soi
  • Fournir un bref conseil axé sur la solution
  • Fournir des soins tenant compte des traumatismes
  • Établir des liens appropriés avec les services communautaires en matière de toxicomanie, de services psychosociaux et de services sociaux.
  • Relier les patients aux soins primaires lorsqu’ils sont stables
  • Fournir des soins primaires aux patients qui ne parviennent pas à trouver un prestataire de soins primaires.
  • Sensibiliser et soutenir les cliniciens des services d’urgence et des hôpitaux, ainsi que les prestataires de soins primaires, en matière de traitement de la toxicomanie.
  • Fournir des conseils et un soutien aux médecins de soins primaires qui ont adressé des patients.

Elle propose à la fois des médicaments et des interventions psychosociales dès la première visite, assurant ainsi une approche holistique de la consommation de substances psychoactives d’une personne. L’objectif de la clinique RAAM est de rencontrer les gens là où ils en sont et de travailler avec eux pour créer un plan de soins qui corresponde à leurs objectifs.